ACCES ADHERENTS
Accueil > OUTILS > Actes colloque > 8 èmes JNMDA 2016 - "Grandir"
8 èmes JNMDA 2016 - "Grandir"
16 et 17 juin 2016, Faculté de Médecine de Strasbourg


L’organisation des 8èmes journées nationales des Maisons des Adolescents a été confiée à la MDA de Strasbourg le 16 et 17 juin 2016.
Environ 750 participants ont échangé sur le thème « Grandir » autour de conférences, 51 ateliers et débats à la Faculté de Médecine de Strasbourg.


Voici le résumé des différents temps lors de ces deux journées :


3 conférences plénières  : construction de l’intimité à l’adolescence, grandir dans la pluralité des mondes contemporains, devenir adulte dans une famille en mutation.


Table-ronde :


Espace de l’intime et du corps.
- Quand l’intime du corps apparaît
- Accompagner l’adolescent vers une autonomie dans les soins
- La maternité à l’adolescence
Espace de la famille
- Grandir en situation transculturelle
- Créer des ponts entre les enfants et les familles dans le travail pédagogique. Le concept des centres de quartier et des familles d’Offenburg
- Vivre en situation homoparentale
Espace de l’école
- Harcèlement : un échec de la dynamique de groupe scolaire
- Décrochage scolaire : prévention et réponses
- Quand l’approche par le milieu de vie et l’espace social devient primordial dans le travail social et éducatif au sein de l’école allemande
Espace de la société
- Qui sont les adolescents hyper modernes ? Du risque de la rencontre
- D’un corps souillé à une recherche d’identité pure, enjeux du voilement chez l’adolescente
- Extrémismes et radicalisations, un nouvel idiome de détresse


Conférence  :
- Mon genre, mes identités, mes amours. Les représentations des ados LGBTI.


Un dernier mot du docteur Bursztejn, président du conseil scientifique et éthique : Quelles conclusions tirer de ces débats ?


« (...) L’enrichissement apporté par ces échanges se traduit moins en termes de « réponses  » que de « questionnements ». Les problématiques les plus aiguës qui surgissent dans l’univers de l’adolescence, les questions du genre, du numérique, du voile, de la radicalité… ont été abordées. Elles doivent, pour nous, être interrogées en dehors de toute simplification, dogmatisme ou jugement de valeur. Il ne saurait davantage y avoir de « recettes » toutes faites pour y faire face.
Pour les professionnels des MDA, thérapeutes, éducateurs, il s’agit d’offrir écoute, accompagnement et si nécessaire soins à ces jeunes et à leurs familles, afin de discerner ce qui révèle des difficultés plus ou moins profondes, voire des symptômes d’une pathologie naissante, mais parfois aussi de « stratégies », parfois surprenantes du « Grandir » dans le monde d’aujourd’hui. Pour cela nous avons besoin de croiser nos regards, dans la diversité des approches, et des pratiques, encore une fois interdisciplinaires. C’est cette démarche que nous avons voulu refléter lors de ces Journées nationales. Nous espérons qu’elles ont contribué à ouvrir de nouveaux champs de réflexion pour nourrir nos approches. »


Pour plus de détails, vous pouvez consulter le rapport d’activité 2016 de la Maison des Adolescents de Strasbourg à la page 35 : cliquez ici